La FCPE demande une évaluation positive pour les élèves

clever nerd student girl in classroom raising handLa FCPE défend depuis toujours une école bienveillante envers les élèves. C’est pourquoi elle a accueilli favorablement les propositions du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) sur l’évaluation. Il faut réellement en finir avec les notes chiffrées, les moyennes et les moyennes de moyennes qui n’ont aucun sens et ne servent qu’à classer et hiérarchiser les élèves dès le plus jeune âge, au détriment des apprentissages.

L’Ecole doit se donner pour mission prioritaire de faire acquérir à tous les élèves, en fin de 3e, les compétences et les connaissances issues du socle commun, et pour cela, nul besoin de les mettre en compétition les uns avec les autres. L’évaluation doit permettre à chaque élève d’être valorisé dans ce qu’il sait déjà et d’identifier là où il doit encore progresser.

La FCPE s’étonne des polémiques nées de ces propositions, alors que tous ces principes sont inscrits dans la loi de refondation de l’Ecole votée en juillet 2013. Celle-ci indique clairement que « Les modalités de la notation des élèves doivent évoluer pour éviter une « notation-sanction » à faible valeur pédagogique et privilégier une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles. » Ce débat a donc été tranché depuis longtemps.

La FCPE appelle le gouvernement à maintenir le cap sur la refondation pédagogique de l’Ecole et l’application de la feuille de route inscrite dans la loi de Refondation.

 

(135)